Emmaüs Europe

Accueillir les réfugié·es afghan·es dans la dignité

Suite à la prise de pouvoir des Talibans en Afghanistan, de nombreux groupes Emmaüs se sont posés la question suivante : que faire pour les aider ?

Au niveau européen, nous avons fait passer un message au travers d’une tribune de notre partenaire Migreurop, que vous pouvez consulter ici. Le Bureau a également décidé de soutenir un groupe Emmaüs en Bosnie-Herzégovine, actuellement en première ligne pour accueillir les migrant·es empruntant la route des Balkans. Sabina Arnaud Jahic du FIS-Emmaüs nous a fait un point sur la situation sur place en nous procurant divers exemples d’actions menées et en expliquant comment nous pouvons appuyer leurs initiatives.

Depuis 2015, le FIS-Emmaüs soutient les migrant·es en provenance de Syrie, du Pakistan, d’Afghanistan, du Bangladesh, d’Algérie et du Maroc. Aujourd’hui, à la frontière entre la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, 2 500 à 3 000 réfugié·es ne sont pas hébergé·es dans les camps existants parce qu’ils sont trop éloignés de la frontière ou qu’ils sont pleins la plupart du temps. Des centaines de personnes, y compris des familles avec des enfants, logent dans des habitations abandonnées et des tentes dans le camp Bojna à Velika Kladuša.

Elles n’ont accès à aucun produit ou service de première nécessité et dorment dans des tentes à même le sol et dans la boue. Elles n’ont pas toujours de quoi manger et se servent en eau à partir du cours d’eau voisin. Beaucoup d’entre eux ont tenté de traverser la frontière à plusieurs reprises, mais la police croate leur confisque leur téléphone portable, leurs effets personnels et leur argent. L’intervention de la police est très violente et porte atteinte à leur droit d’asile.

Les besoins sont nombreux, en termes de nourriture, vêtements, chaussures, produits d’hygiène et autres services de première nécessité, pour lutter contre la catastrophe humanitaire à laquelle la région est actuellement en proie.

Jusqu’en 2020, le FIS-Emmaüs a principalement concentré ses efforts pour apporter une assistance de base, à savoir la distribution de produits essentiels et de nourriture. Grâce à leur expérience et présence dans le domaine, ils ont été en mesure d’observer que la plupart des migrant·es avaient besoin d’un endroit où passer quelques heures pour se doucher, manger un morceau et boire une boisson chaude, recharger leur téléphone et avoir accès à des vêtements propres et secs avant de reprendre la route. La plupart des migrant·es ne passent pas beaucoup de temps au même endroit. C’est pourquoi, le FIS-Emmaüs a ouvert des centres de jour à Tuzla et Velika Kladuša procurant ces services. Ces centres de jour ont permis d’apporter une réponse aux besoins. Chaque année, le nombre de visiteurs dans ces centres et le nombre de services fournis augmentent, avec pour résultat de plus grands besoins en termes de soutien administratif et logistique.

À la fin du mois de juin 2021, le camp Sedra à Cazin, où les familles avec enfants étaient placées, a vu ses portes fermer. Comme les conditions météorologiques s’étaient améliorées, davantage de familles se sont installées dans les alentours de Kladuša. Avant que le camp ne ferme, un camp de fortune avait déjà vu le jour à Bosanska Bojna. Ce camp, mis sur pied par les familles elles-mêmes, était néanmoins sous surveillance policière constante ce qui rendait difficile les distributions aux familles.

Pour faciliter les possibilités d’apporter de l’aide, les familles ont créé un camp de fortune dans un champ à Kladuša. Ce site abrite 400 à 500 personnes, dont des enfants. 99% de ces familles arrivent d’Afghanistan. Elles ne sont pas loin du centre de jour où elles arrivent tous les jours pour prendre une douche, avoir accès à des vêtements et des chaussures. Elles utilisent aussi le « coin des enfants » qu’ils ont créé justement pour eux, afin qu’ils aient la possibilité, même brièvement, de profiter d’un peu de réconfort et d’un moment de joie. Au centre de jour, ces familles peuvent recharger leurs téléphones et obtenir des batteries externes gratuitement, prendre un thé ou un café et consommer un repas en fonction de nos capacités et du nombre de personnes à Kladuša.

Ils sont en train d’ouvrir une cuisine à Kladuša où ils cuisineront au quotidien des repas pour ces familles. Tout comme pour les personnes du camp de Miral, qui accueille les personnes voyageant seules (et non les familles), le nombre de personnes dans le besoin à Kladuša se situe entre 2 000 et 2 500.

Depuis que les migrant·es empruntent la route des Balkans pour rejoindre l’Europe, le FIS-Emmaüs a reçu un appui important de la part d’Emmaüs Italie et d’autres groupes Emmaüs qui soutiennent cette cause. Alors que l’hiver approche à grand pas, votre soutien est plus que le bienvenu pour aider à renforcer leurs initiatives à la frontière. Vous pouvez faire un don au FIS-Emmaüs en utilisant les informations bancaires ci-dessous.

Établissement bancaire :

UniCredit Bank d.d.
Kardinala Stepinca bb, 88000 MOSTAR
Branch Gračanica
Bosnie-Herzégovine
Code SWIFT : UNCRBA22
IBAN :  BA39 3389 1048 0572 3482

Client récipiendaire :

Nom complet du client
HO MFS – EMMAUS
ZLATNIH LJILJANA 146,
74207 KLOKOTNICA, DOBOJ ISTOK
Numéro de compte client :
28721646001

Devise : EUR

Informations générales

© FIS-Emmaüs