Emmaüs Europe

Roumanie

Emmaüs en Roumanie

Emmaüs est présent en Roumanie depuis 1995 et compte aujourd’hui 3 organisations membres à travers le pays. Ces structures travaillent principalement avec des jeunes et des enfants, suite aux conséquences de la politique nataliste de Ceausescu qui encourageait l’abandon d’enfants. Les trois groupes sont distants géographiquement et ont des fonctionnements assez différents :
  • La fondation Emmaüs Iasi, créée en 2001 suite à un projet initié par un groupe franco-roumain auprès des personnes sans-abri issues d’orphelinats. Elle est située au Nord-Est du pays.
  • Le groupe Emmaüs Satu Mare, qui a été créé en 2010 dans la continuité d’une association qui s’occupait des orphelinats depuis 1990, et qui est situé au Nord-Ouest.
  • L’association Les amis d’Emmaüs Târgu Jiu, située au Sud-Ouest du pays, qui a été créée en 2011 afin de soutenir financièrement une association existant depuis 1994 qui s’occupe d’un centre pour enfants.

Origines

Dans la ville de Iasi, en lien avec l’association française Coup de Main, l’action démarre en 1995 dans le but d’assurer un abri, un travail, une place dans la société et la dignité aux personnes les plus démunies, spécialement aux jeunes de la rue. L’association roumaine se crée en 2001.  Elle ouvre une maison communautaire pour les jeunes de la rue, crée un potager et un petit élevage.

Activités principales

  • Accueil, hébergement, réinsertion
  • Récupération, réemploi, vente, recyclage
  • Interpellation politique et sensibilisation
  • Actions de solidarité locale, européenne et internationale

Activités secondaires

  • Agriculture, élevage
  • Maraudes
  • Fast food
  • Travaux de bâtiment

En chiffres

3 organisations membres

5 espaces de vente

140 acteur.rices d’Emmaüs

590 tonnes de marchandises par an

3 groupes locaux
Cliquer sur un marqueur pour voir la fiche du groupe

Point de vue

Gelu-Nichitel.jpg

Gelu Nichitel
Délégué national de la Roumanie

Les enjeux en Roumanie

« Nous comptabilisons au total cinq espaces de vente, dont un à la campagne. Chaque groupe possède donc un à deux magasins de bric-à-brac, qui constituent pour chacun la principale source de revenus. Près de 140 personnes sont investies à Emmaüs en Roumanie, qu’elles soient compagnes ou compagnons, bénévoles, salarié.es ou sympathisant.e.s. Des réseaux se mettent en place ou se renforcent aux niveaux local et national ».

En images

Pour aller plus loin

Roumanie

Les transports, une solidarité au-delà du matériel

Rencontre avec Jean-Philippe, responsable du groupe de Satu Mare, en Roumanie. Il nous parle de l’organisation d’un transport de solidarité, mais surtout, dévoile tout ce qui se cache derrière ces initiatives de mutualisation des dons entre groupes Emmaüs qui en reçoivent beaucoup et ceux qui en reçoivent moins.

En savoir plus

Lutte contre la misère / Solidarité

Roumanie

Emmaüs Iasi : un ingénieux réemploi de bureaux !

À Emmaüs, nous sommes très forts pour détourner les objets et les réemployer de manière surprenante. Une fois de plus, une idée de génie est apparue : le groupe roumain a construit dans un hangar deux chambres à partir de bureaux !

En savoir plus

Économie circulaire et solidaire / Écologie

Roumanie

Emmaüs en Roumanie

D’après un entretien réalisé avec Gelu Nichitel, Délégué national de la Roumanie au Conseil régional d’Emmaüs Europe.

En savoir plus